Collages

Mes collages sont des jeux simples de formes abstraites. Des demi-cercles que j’empile, superpose, ou répète. Je joue avec des couleurs naturelles qui semblent avoir vieillies comme le marron du bois, le beige du vieux papier ou le rose poudré que je marie avec des teintes irisées.

 

Ce sont des images qui mêlent le côté brut d’une matière à la finesse d’une dorure. Mon papier garde la trace du geste du pinceau, des coulures de l’eau ou des tâches laissées au hasard. J’apporte parfois un graphisme à la plume, des carreaux ou des lignes.

 

Mon point de départ c’est un matériau de récupération : une brique de lait que je vais graver sur papier ou une page de vieux livre que je vais peindre. Puis j’explore cette matière comme pourrait le faire un artisan. Pour lui donner des veines, je plie ma page, comme une couturière, je fais des patrons de papier.

 

J’aime ce travail car il me ramène à un jeu d’enfant. A partir d’une forme simple, je la décline à l’infini pour en faire des variations multiples. Il représente le fruit de toutes mes formations : design textile, graphisme et arts plastiques. On peut y retrouver la simplicité d’un logo, la répétition d’un motif ou le travail de la matière d’un plasticien.

 

Ces collages sont comme des totems. J’ai été marquée par la chapelle de Matisse à Vence. Je ne suis pas croyante mais l’art marié à la spiritualité me touche. A travers ces collages,  je m’interroge sur notre rapport à la spiritualité.